Restauration et entretien des berges du fleuve Hérault : déjà 3 000 m3 de bois évacués !

30 juin 2021

Environnement

Afin de prévenir le risque d’inondation, le fleuve Hérault fait l’objet sur 5 années d’un important programme de travaux et d’entretien de ses berges. Ces interventions bénéficient à l’ensemble des communes situées à proximité du fleuve.

Les travaux de restauration (2020-2021) du fleuve Hérault viennent de s’achever. Ils concernent un linéaire global de 26 kilomètres et se sont déroulés en deux phases sur les communes de Saint-Pons-de-Mauchiens, Cazouls-d’Hérault, Lézignan La Cèbe, Montagnac, Pézenas, Aumes, Castelnau-de-Guers, Saint-Thibéry, Florensac, Bessan et Agde.


Des moyens d’intervention professionnels
Plus de 3 000 m3 de bois ont été évacués ! Les travaux ont permis d’enlever les arbres morts ou déstabilisés, les troncs dans le lit du fleuve et de purger le bois accumulé contre les ponts et les seuils afin de prévenir la formation d’embâcles et de faciliter l’écoulement des eaux du fleuve.
Les interventions ont également permis d’évacuer les déchets et encombrants présents dans le lit et sur les berges.
Un travail sur les atterrissements (accumulations de limon, sable, gravier qui se végétalisent et diminuent la surface d’écoulement du cours d’eau) a également été entrepris pour permettre une meilleure mobilité des sédiments.
Les opérations, encadrées par notre agglomération, ont nécessité l’intervention de 3 entreprises impliquant des engins forestiers mais également des moyens nautiques importants: péniche spécialisée, bateau pousseur et pontons avec pelle à grapin.



Un milieu naturel préservé
Pour réaliser ces travaux tout en préservant la faune et la flore du fleuve Hérault (qui est d’ailleurs classé zone « Natura 2000 » sur sa partie aval), un écologue est intervenu. Les techniques préconisées, tout comme le choix des périodes d’intervention ont été définis afin d’impacter le moins possible les milieux, les habitats et les espèces.

Des travaux programmés sur 5 ans
L’ambition sur ces 5 années de travaux est de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens en facilitant les écoulements des eaux du fleuve en cas d’inondations. Il s’agit aussi d’assurer la sécurisation des ouvrages en évacuant les embâcles qui se bloquent contre les seuils ou les piles des ponts. La préservation des milieux est également un objectif majeur de ce programme, pour la faune et la flore, ainsi que pour l’amélioration des fonctions de la ripisylve.
Le coût de l’opération s’élève à 301 311€TTC pour la tranche 1 et à 114 050 €TTC pour la tranche 2. Ces interventions sont rendues possibles grâce au soutien financier de l’Europe fonds FEDER (30%), de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (30%) et de la région Occitanie (20%). Notre agglomération prend à sa charge les 20% restants dans le cadre de sa compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations.
Dès l’automne 2021, les opérations reprendront pour les 3 prochaines années afin de pérenniser les travaux engagés dans le respect de la préservation de ce milieu naturel.

Toutes les actualités