Des espaces et des ressources à protéger

La préservation et la valorisation de la diversité du vivant est un axe fort d’intervention de l’agglo Hérault Méditerranée dont les compétences permettent de passer à l’action : gestion des espaces naturels protégés, préservation de la qualité des milieux aquatiques, mise en œuvre d’une agriculture raisonnée, valorisation des sites avec les acteurs locaux et l’agence de l’eau, lutte contre les pollutions diffuses. Préserver les écosystèmes, c’est agir pour la régulation climatique et la protection de nos littoraux, pour la qualité de l’air et de l’eau, pour la pollinisation de nos plantes. En partenariat avec les acteurs locaux et l’agence de l’eau, l’agglo fait de la préservation des espèces et de leurs espaces, un atout, un élément de notre qualité de vie et un de nos principaux vecteurs d’activité touristique et économique.

Préservation de la biodiversité

Les milieux aquatiques et marins ainsi que les espaces naturels sensibles bénéficient de mesures de protection qui permettent, grâce à l’action conjuguée des pouvoirs publics, la valorisation d’un patrimoine exceptionnel et le maintien d’activités humaines traditionnelles.

La gestion des espaces naturels protégés 


Les espaces naturels sensibles constituent près du ¼ de notre territoire avec au total 12 sites Natura 2000 dont 3 aires marines protégées et 2 réserves naturelles. Notre agglomération assure la gestion de ces sites et conduit de nombreuses actions de valorisation (nettoyage, surveillance, suivis scientifiques, animations pour le public), avec l’ensemble des acteurs locaux, qu’ils soient publics, associatifs ou usagers.

  • Les sites natura 2000 gérés par notre agglo sont : l’aqueduc de Pézenas, les carrières de Notre Dame de l’Agenouillade au Grau d’Agde, le Cours inférieur de l’Hérault sur les communes d’ Agde, Bessan, Florensac et Saint-Thibéry, la Grande Maïre à Portiragnes et le secteur Est et Sud de Béziers en co-gestion avec l’agglo de Béziers Méditerranée qui s’étend d’Agde jusqu’à Sérignan.
  • Les réserves naturelles sont la réserve de Roque Haute à Portiragnes et la réserve nationale du Grand Bagnas à Agde.

Les mesures de protection


La gestion et la protection des milieux naturels, de la flore et de la faune reposent sur un large éventail d’outils qui permettent d’adapter les réponses à la diversité des enjeux et des problématiques rencontrés sur le terrain.

  • Le réseau européen NATURA 2000
    
Les sites Natura 2000 visent une meilleure prise en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines. Ces sites sont désignés pour protéger des habitats et des espèces représentatifs de la biodiversité européenne, dont la liste est annexée aux directives européenne oiseaux et habitats-faune-flore. La démarche du réseau Natura 2000 privilégie la recherche collective d’une gestion équilibrée et durable des espaces qui tienne compte des préoccupations économiques et sociales.
  • Les réserves naturelles
    Les réserves naturelles sont des espaces qui protègent un patrimoine naturel remarquable par une réglementation adaptée tenant compte du contexte local. Protéger, restaurer, connaître et gérer ce patrimoine sont les missions principales de l’organisme désigné officiellement pour gérer le site.
  • Les parcelles acquises par le Conservatoire du littoral
    
Le Conservatoire du littoral mène une politique foncière sur le secteur littoral afin de protéger des habitats naturels, des paysages et la biodiversité en rendant ces parcelles acquises inaliénables. Véritable laboratoire du vivant, le Conservatoire confie ensuite leur gestion à des acteurs locaux comme notre agglo. Ainsi la préservation de l’environnement et le maintien d’usages tels que l’agriculture, l’élevage, la pêche sont assurés.

Une gestion de site exemplaire : La grande Maïre

La Charte Natura 2000 du site de la « Grande Maïre » à Portiragnes-Plage concilie conservation de la biodiversité et maintien d’activités humaines traditionnelles. Il ne s’agit pas de mettre la nature sous cloche, mais de la réguler grâce à l’action des sentinelles du site. Engagés aux côtés de l’Agglo et de Gwendoline Chaudoir, Maire de Portiragnes et vice-présidente déléguée à l’environnement, Jean-Claude Pradal, Président de l’ Association Syndicale Agrée des basses plaines de Portiragnes, Patrice Mattia, Président de l’ Association de Chasse Maritime d’Agde à Vendres, Elian Beltran, Président du Syndicat des Propriétaires et Chasseurs de Portiragnes et Christian Bousquet, Prud’home des pêcheurs de Valras, réalisent depuis toujours un travail de vigie et d’entretien de la nature. C’est en observant l’état de la faune et de la flore et des ouvrages hydrauliques qu’ils alertent l’agglo sur des problèmes éventuels comme une pollution ou l’apparition de maladies sur la faune sauvage.

Un écosystème atypique : les mares de Baluffe au Grau d’Agde


Le site des mares temporaires de Baluffe au Grau d’Agde est un espace naturel atypique avec des espèces spécifiques évoluant sur un écosystème restreint. Afin de préserver ce site, d’importants travaux ont été engagés par l’agglo Hérault Méditerranée et la ville d’Agde et le SIVOM. Un travail de débroussaillage des mares et prairies a été entrepris début septembre 2017, afin d’éviter le développement d’espèces indésirables et le comblement de ces mares. Pour des raisons de sécurité, les blockhaus ont été murés et des chiroptières (abris à chauve-souris) ont été aménagés.
Ces mares creusées dans le basalte offrent des habitats naturels qui abritent une faune et une flore endémiques : le crapaud calamite, la rainette méridionale ou l’élantine, petite plante amphibie typique. Pour sensibiliser le public au respect de cet écosystème, des pupitres pédagogiques ont été installés.

Des règles à respecter

L’agglo Hérault Méditerranée et le Conservatoire du Littoral vous rappellent quelques règles essentielles afin de préserver la biodiversité et respecter l’esprit des lieux :

  • Ne pas cueillir d’espèces végétales
  • Ne pas allumer de feux
  • Ne pas chasser
  • Tenir son chien en laisse
  • Marcher sur les sentiers
  • Ne pas utiliser d’engins motorisés
  • Ne pas jeter de déchets

Les gardes du littoral assermentés veillent au bon respect de ces règles

Le saviez-vous ? La trame verte et bleue

Afin de lutter contre la pression foncière et le mitage urbain, le projet de territoire s’appuie sur le maintien d’une trame verte et bleue sur la bande littorale qui s’étend d’Agde à Portiragnes. Sur près de 25 km, cette trame forme un tout indissociable qui comprend les milieux naturels et semi-naturels terrestres (trame verte) et le réseau aquatique et humide (trame bleue). Les espaces naturels se succèdent sur un littoral très touristique : réserve naturelle du Bagnas, planèze volcanique, fleuve et plaine de l’Hérault, Verdisses, Canal du midi, littoral avec la restauration de la côte Ouest de Vias-Plage, Réserve Naturelle de Roque Haute et la Grande Maire jusqu’aux Orpelières.

Comptage des espèces

L’exemple des chauves-souris sur le site de l’aqueduc de Pézenas



Le site natura 2000 concerne les galeries que constituent les vestiges de l’aqueduc de Pézenas : les recherches menées par le groupe chiroptères du Languedoc-Roussillon ont en effet montré l’intérêt majeur de cette galerie comme gîte de reproduction et d’hivernage pour certaines espèces de chauves-souris. Les lieux favorables à leur accueil étant rares en Région, ce site est d’un grand intérêt pour l’étude et le maintien de ces espèces. En juin et juillet derniers, les chauves-souris ont été recensées en présence du « Groupe Chiroptères Languedoc-Roussillon ». Le comptage des adultes et juvéniles a mis en évidence la bonne santé de ces populations chiffrées à près de 5 000 individus.

Sensibilisation en milieu scolaire à l’environnement

Dans le cadre des actions d’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD), l’agglo propose une dizaine de thèmes sur la Biodiversité afin de sensibiliser les plus jeunes au respect de l’environnement : la forêt, la forêt amazonienne, la garrigue, un jardin botanique, les insectes, les dunes, l’eau milieu de vie, l’eau milieu de vie sur les mares et oiseaux des lagunes.
En charge de ces actions de sensibilisation, les « animatrices nature » de l’agglo, développent ces thèmes en classes puis en sorties, dont certaines sont effectuées sur nos sites naturels.

venenatis, ultricies Donec leo. nec velit, luctus in suscipit porta. neque. Aliquam