Un service archéologie

Le service archéologie de l’agglo a été créé afin de faciliter la détection et la sauvegarde d’éléments du patrimoine susceptibles d’être menacés par des travaux publics lors d’aménagements urbains.

En collaboration avec le Service Régional Archéologique (SRA), et l’Institut National des Recherches Archéologies Préventives (INRAP), l’archéologue de l’agglomération réalise les diagnostics et les suivis de travaux lorsque des chantiers ou des programmes d’aménagement démarrent. 

Les interventions concernent les projets localisés sur des sites de plus de 3 hectares ou situés dans des zones de présomption ou de prescription archéologique.


La mission consiste à évaluer le sous-sol de manière à déterminer si les vestiges qui peuvent être découverts, nécessitent une campagne de fouilles. Elle assure le lien entre les communes et les services de l’Etat et participe à la valorisation des découvertes, non seulement auprès de la communauté scientifique, mais également du grand public.

Des témoignages uniques


Les fouilles réalisées ont ainsi livré des témoignages archéologiques uniques comme celui du peson grec mis au jour place Molière à Agde et signé d’une inscription remontant au 2ème siècle avant JC. Son existence a fait l’objet d’écrits scientifiques car la découverte est exceptionnelle pour ce type d’objet. Plus récemment, les fouilles menées dans l’église Notre Dame au Grau d’Agde ont permis la découverte de tombeaux et du crâne d’Henri 1er de Montmorency, connétable de France. Une salle d’interprétation retrace les dernières découvertes à l’entrée de l’église auxquelles s’ajouteront prochainement, la reconstitution faciale numérique de ce haut personnage.



Une aide pour les communes


L’agglo propose également aux communes en maîtrise d’ouvrage, les compétences de son archéologue afin d’assurer un suivi précis des fouilles et de faciliter la médiation.