Consolidation et renaturation des berges du ruisseau des Courredous à Agde

01 avril 2021

Environnement

Dans le cadre de sa compétence « gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations », l’ouvrage de la station d’Exhaure a été démantelé pou entreprendre une restauration des berges.

Dans le cadre de ses compétences en matière d’aménagements hydrauliques, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (CAHM), a en charge depuis le 1er janvier 2007 l’entretien et la gestion des ouvrages hydro-agricoles de la basse vallée de l’Hérault, et par conséquent la station d’exhaure.
Cependant face aux dépenses non négligeables engagées pour sa maintenance et son faible intérêt, notre agglomération a souhaité, dans le cadre de sa compétence « gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations », démanteler cet ouvrage et entreprendre une restauration des berges.

Redonner au site son aspect naturel
Pour cela des travaux de renaturation des berges du ruisseau du Courredous ont été engagés.
Les pentes des berges ont été adoucies afin de favoriser la traversée de certaines espèces et d’empêcher toute forme d’érosion.
Puis, après la pose d’une fibre de coco sur 700 m² linéaire, 360 aulnes glutineux ont été plantés en milieu de berge sur 4 rangées et 320 saules en pied de berge ont été bouturés sur 2 rangées.
Ces plantations visent à consolider les berges mais pas seulement.

Améliorer la qualité de l’eau
Cette reconquête du milieu naturel va permettre en effet, une amélioration de la qualité de l’eau.
Le développement de la flore va apporter de l’ombre sur le cours d’eau qui limitera l’élévation des températures du ruisseau et augmentera la concentration en oxygène dissous. De plus les essences végétales joueront un rôle de maintien des berges et de filtration des eaux.
Enfin l’amélioration de la qualité de l’eau et l’enrichissement du biotope, favoriseront le développement des écosystèmes. Cela permettra de recréer la continuité de la trame verte.
Précisons que des enrochements ont été installés de part et d’autre de la station sur les deux berges. Les enrochements visibles seront progressivement retirés et un travail de bouturages et de plantations permettra de maintenir ces nouvelles zones mises à nu.

Les étapes de ce chantier mené d’août 2020 à janvier 2021
• Réalisation d’une pêche de sauvetage et inventaire naturaliste en amont des opérations
• Démolition de la station d’Exhaure jusqu’à ses fondations ou jusqu’à un mètre de profondeur
• Evacuation des gravats de chantier
• Reprise des pentes pour les adoucir
• Retraits des enrochements accessibles
• Renaturation des berges avec pose d’une fibre de coco sur 700m2
• Plantation de 360 aulnes glutineux en milieu de berge sur 4 rangées
• Bouturage de 320 saules en pied de berge sur 2 rangées
• Engagement de l’entreprise pour une garantie de reprise des végétaux de 2 ans et arrosage durant les deux étés prochains.

L’opération d’un coût de 108 000€, est aidée à hauteur de 80% (33.33% par le Département de l’Hérault, 26.85% par l’Europe via le Feder et 19.82% de la Région Occitanie). Toutes les actualités