Du biocarburant pour la ligne 5 du réseau de transport Cap’Bus

25 février 2020

Transport

L’Agglo Hérault Méditerranée et Keolis expérimentent un bus roulant à l’Oléo 100 sur les lignes du réseau Cap’Bus.

Le Groupe Keolis qui exploite le réseau de transport de l’agglo « Cap’bus », étudie avec l’agglo Hérault Méditerranée les différentes solutions et alternatives au gazole, tout en gardant une approche durable : favoriser les circuits courts avec des productions locales et renouvelables.
Le choix s’est porté sur l’utilisation d’un bio-carburant d’origine française cultivé en Occitanie : l’Oleo 100.
Une première expérimentation va être réalisée sur un bus de la ligne 5 du réseau Cap’Bus.
Cette ligne relie Agde à Pézenas, en desservant les communes de Vias, Bessan, St-Thibéry et Nézignan l’Evêque.
Une cuve d’Oleo 100 de 20 000 litres a été installée sur le dépôt de Car Postal et la mise en œuvre de l’expérimentation débutera aux premiers jours du mois de mars.

Les avantages de l’Oléo 100

• Un bio-carburant d’origine française cultivé en Occitanie
Ce nouveau carburant est une énergie 100% végétale, 100% renouvelable, 100% tracée et 100% colza Français ! C’est aujourd’hui la seule solution renouvelable disponible offrant une autonomie équivalente à une énergie fossile. C’est aussi une énergie de territoire, car produite en France, elle participe à l’indépendance énergétique de la France.
• Un carburant moins polluant et plus sûr
L’Oléo 100 est une solution concrète pour améliorer la qualité de l’air et « permet de réduire au moins 60% les émissions de gaz à effet de serre et jusqu’à 80% les émissions de particules fines et ultrafines » par rapport au traditionnel gazole. Cette énergie déjà utilisée dans certains pays européens, est normée et certifiée mais aussi classée « non dangereuse » pour la santé humaine et l’environnement.
• Un carburant qui ne perturbe pas les écosystèmes
Le colza est cultivé en alternance avec d’autres cultures comme le blé et autres céréales : il régénère les sols entre deux cultures et occupe les terrains agricoles pendant l’hiver, évitant ainsi le ruissellement. Au printemps, c’est l’une des premières fleurs, et constitue la première grande ressource florale pour les insectes, dont les abeilles, et représente avec le tournesol 20% de la production de miel en France.
Toutes les actualités

eget commodo adipiscing sem, libero ipsum