Un centre de conservation et d’études en archéologie en projet

23 septembre 2019

Archéologie

Le service archéologie de l’agglo a été créé afin de faciliter la détection et la sauvegarde d’éléments du patrimoine susceptibles d’être menacés par des travaux publics lors d’aménagements urbains. Afin de préserver les découvertes, un centre de conservation et d’études en archéologie est à l’étude.

Afin de pouvoir conserver et valoriser le nombreux mobilier archéologique du territoire, l’agglo envisage la création d’un centre de conservation et d’études en archéologie sur le site de la Méditerranéenne à Agde. En partenariat avec la DRAC, elle a lancé en 2018, une étude de faisabilité qui a permis d’identifier les attentes des différents partenaires et des associations qui souhaitent disposer d’un lieu adapté à la recherche et à la valorisation des collections.
Il est prévu que cet équipement dédié à l’archéologie puisse conserver les collections du territoire et plus largement, celles du Département appartenant à l’État. Il pourra ainsi accueillir les réserves externalisées du Musée de l’Éphèbe et les réserves du département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM). Il sera équipé d’un laboratoire de restauration et offrira également des locaux aux associations.
Suite à la réalisation de cette étude de faisabilité, notre agglo a signé une convention cadre avec le Ministère de la Culture en juillet 2019 pour préciser les engagements de chacun. La création de ce centre de conservation et d’étude en archéologie situé à proximité de la villa Laurens est un atout supplémentaire pour développer la recherche et promouvoir notre histoire.

Toutes les actualités
eleifend diam tempus mi, felis dolor sed lectus