La centrale solaire de l’Arnet couvrira les besoins annuels en électricité de 3500 foyers

27 septembre 2019

Transition énergétique

La nouvelle centrale solaire de l’Arnet a été inaugurée le 20 septembre dernier. Située à l’emplacement de l’ancienne carrière d’extraction de basalte, sur les communes de Nizas et Lézignan-la-Cèbe, sa réalisation est le résultat de la détermination de nos élus, et plus particulièrement du Maire de Nizas, conseiller délégué aux énergies renouvelables et du Maire de Lézignan-la-Cèbe, conseiller délégué à la synergie des zones d’activités économiques qui ont porté ce dossier très lourd administrativement. Sa concrétisation témoigne de l’engagement fort de nos élus en faveur du développement des énergies renouvelables produites sur notre territoire.

Sur une surface de 15 ha clôturée, plus de 35 000 panneaux photovoltaïques suivent la courbe vallonnée du plateau de l’Arnet. Cette centrale d’une puissance de 11,5 MWc va produire chaque année l’équivalent de 16 205 MWh soit la consommation annuelle de 3 500 foyers*. Avec l’installation de cette centrale solaire, l’agglo double la puissance existante des centrales photovoltaïques du territoire et va pouvoir alimenter en électricité près de 10 000 foyers. Ce projet s’inscrit dans la démarche du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) lancée par l’Agglo en 2018 concernant le domaine des énergies renouvelables. Pour le Maire de Nizas, « Avec un ensoleillement très fort à l’année sur notre territoire, se servir de nos ressources naturelles et notamment du soleil est une formidable opportunité pour lutter contre le changement climatique et promouvoir des projets énergétiques locaux respectueux de l’environnement et porteur d’innovation ». C’est le groupe montpelliérain Urbasolar qui a développé, construit, financé et qui exploitera la centrale depuis son centre de supervision.
* chiffres Urbasolar

Préserver la biodiversité
Dans un souci de préservation de la flore et de la faune présentes sur le site, l’exploitant n’a que très partiellement terrassé le site. Des zones de défense ont ainsi été mises en place afin de conserver les mares présentes sur le site et de nouvelles ont été créées à l’extérieur de la centrale pour contribuer au développement des amphibiens transférés pendant la période des travaux. Des gîtes à reptiles ont également été construits autour de la centrale afin de créer des habitats favorables. Lieu de nidification de 3 couples d’oiseaux patrimoniaux (le Grand-Duc d’Europe, le Pipit Rousseline et l’Alouette Lulu), les travaux ont été effectués dans le respect d’un calendrier strict, hors période de nidification de ces espèces afin de ne pas créer de nuisance sonore. Le site, aujourd’hui en exploitation, continue de bénéficier d’un suivi minutieux régulier du développement de la faune et la flore par la LPO Hérault. Le couvert végétal de la centrale sera entretenu à l’aide d’un pâturage ovin par le berger de Nizas et un projet apicole de 80 ruches va également voir le jour.

S’engager pour les énergies renouvelables
Le Président de l’agglo et Maire d’Agde a d’ailleurs rappelé que la géothermie marine est également en cours de développement sur le littoral, sur le port du Cap d’Agde en particulier. Cette énergie renouvelable est produite grâce à la valorisation des eaux du port et permettra, grâce à une technologie innovante, de chauffer et de refroidir les bâtiments du cœur de station. Les élus ont également souligné la présence de nombreuses toitures et ombrières solaires, déployées notamment sur les parkings, toujours dans l’objectif de production d’énergies renouvelables sur le territoire.

Qu’est ce qu’un territoire à énergie positive ?
C’est un territoire où les besoins en énergie (chaleur et/ou électricité) sont entièrement couverts par les énergies renouvelables et de récupération. Ces énergies dépendent essentiellement des éléments naturels : l’eau, le vent ou le soleil. On distingue plusieurs types d’énergie : l’éolien, le photovoltaïque, l’hydro électricité, le bois, et la géothermie.

Les chiffres clés sur notre territoire
5 : c’est le nombre de centrales photovoltaïques en exploitation sur notre territoire
( La Valmale, les roches bleues et le site de Garrigue Haute à Bessan, le ruisseau des Series à Saint-Thibéry, et l’Arnet à Nizas/Lézignan la Cèbe).
10 000 : c’est le nombre de foyers alimentés en électricité issue de l’énergie solaire.
50 : c’est la superficie en Ha occupée par les centrales solaires au sol.
25 Mwc : C’est la puissance électrique installée en MWC de nos centrales.

Le saviez-vous ?
Notre agglo s’est associée au SICTOM Agde-Pézenas et à Hérault Energie à travers une société d’économie mixte de production d’énergies renouvelables (la SEMPER) dont l’objectif est de valoriser les déchets, maitriser les énergies, et développer des énergies renouvelables et de récupération. Elle contribue notamment à la mise en œuvre de projets de développement du photovoltaïque permettant à la fois d’améliorer l’autonomie énergétique et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Les projets en cours
Une série de projets de moins de 1 MWc a été lancée:

    – L’installation d’ombrières sur le cross de Saint-Thibéry (en cours de programmation)
    – L’installation d’ombrières sur le parking de Vias-plage et en couverture du tennis du Cap d’Agde (en cours de finalisation)
    – Le développement d’une centrale photovoltaïque au sol à l’aéroport Béziers Cap d’Agde (en projet)
Toutes les actualités
mattis at libero. leo. lectus eget risus accumsan vel, Donec Donec leo