Un réseau de pistes cyclables pour privilégier les modes doux de déplacement

11 juillet 2019

Transport

Avec la mise en place d’un schéma des modes actifs de déplacement en 2018, l’agglo a posé les premiers jalons pour définir les aménagements cyclables et piétons à l’échelle de nos 20 communes. Les modes actifs de déplacement concernent ensemble des déplacements non motorisés tels que la marche, le vélo ou le roller. Afin de mailler le territoire d’un réseau de pistes cyclables, 3 actions ont été retenues cette année pour développer la pratique cyclable. Tout d’abord une étude de requalification de l’ancienne ligne ferrée depuis Vias jusqu’à Cazouls-d’Hérault va être lancée pour évaluer les potentialités de création d’une voie verte. Puis, un jalonnement cyclable va être implanté sur 59 kms d’itinéraires prioritaires (voie vélo-route), principalement sur l’axe Nord/Sud et Est/Ouest. Enfin, pour faciliter le quotidien des personnes voulant se servir de leur cycle pour se déplacer, des stationnements vélos seront créés.
  • Objectif : plus de 280 Km de réseau cyclable Le schéma des modes actifs de déplacement a été défini sur une période de 30 ans, de 2019 à 2049. Les études qui ont abouti à sa finalisation prévoient à terme, la création d’un réseau de 282 km qui s’appuie sur 3 futurs niveaux de liaison : la Méditerranée à vélo d’Est en Ouest (21 km), la voie verte Nord-Sud (29 km) et la voie verte Caux-Nizas (10 km). Un projet de 33 itinéraires intercommunaux (156 km) visant à relier les communes entre elles, sera élaboré. Cette année, 59 km de route-vélo seront jalonnés, il s’agit principalement d’accès peu fréquentés par les véhicules. Enfin, un maillage local à l’échelle des communes sera proposé pour assurer une continuité des itinéraires (66km). Toutes les actualités
  • id venenatis neque. quis, mattis ante. nec felis sit non