Une agglo plus mobile

L’agglo Hérault Méditerranée souhaite favoriser l’usage de modes de transports alternatifs dans les déplacements quotidiens. Agir en matière d’éco-mobilité, c’est privilégier l’utilisation de modes de déplacement moins polluants et moins coûteux : la marche et le vélo, mais aussi les transports collectifs et les transports partagés (vélos en libre-service, autopartage, covoiturage). Pour accompagner cette mobilité, elle va développer des outils numériques en vue d’optimiser les trajets et de combiner divers moyens de transports dans sa commune (bus, train, automobile, …). Chacun devra pouvoir passer facilement d’un mode de transport à un autre d’ici les 15 prochaines années. C’est notamment l’esprit des projets du Pôle d’échange multimodal (PEM) de la gare d’Agde et de Pézenas.

Deux Pôles d’échanges multimodaux (PEM) pour organiser les échanges

Le PEM de la gare d’Agde

Située au cœur d’un quartier en pleine restructuration, l’évolution de la gare d’Agde, classée gare nationale, représente un enjeu majeur dans la réussite des projets engagés dans ce secteur qui concernent l’aménagement du port fluvial sur le canal du midi, la création du parc d’activités économiques de la Méditerranéenne, la suppression du passage à niveau de la route de Bessan, la restauration de la Villa Laurens et le programme d’investissements « action cœur de ville » sur le centre historique d’Agde.

Au regard de ces enjeux urbains et de mobilité, l’agglo Hérault Méditerranée et la ville d’Agde ont souhaité engager un projet de Pôle d’Echange Multimodal. La création de ce pôle doit faciliter les mobilités sur le territoire et interconnecter les différents modes de transport situés à proximité immédiate de la gare : les transports en communs par le réseau ferroviaire et bus, les véhicules motorisés, les cycles, les piétons et les transports fluviaux voire maritimes.

Ce projet est piloté par l’agglo Hérault Méditerranée en partenariat avec la Ville d’Agde, l’Etat, la Région, le Département, SNCF Gare et Connexion, SNCF Réseau et SNCF Immobilier.

Le PEM de Pézenas

L’aménagement d’un second PEM non-ferré à Pézenas est à l’étude sur la place du 14 juillet, ce qui suppose notamment la relocalisation de la gare routière sur ce site. La place deviendra ainsi l’entrée de ville privilégiée pour l’ensemble des usagers des modes de transport collectifs qui desservent le centre-ville de Pézenas. La volonté est d’accorder plus de place aux modes de déplacements doux, de manière à favoriser la promenade et la découverte du patrimoine et des commerces situés à l’entrée du secteur historique.


« Organiser les mobilités de demain est un enjeu prioritaire d’aménagement du territoire »

De nouveaux aménagements sur le canal du midi

Le projet de port fluvial à Agde

Ce projet concerne le site de l’actuelle halte fluviale à Agde. Il prévoit la création d’un port de 200 à 250 anneaux environ, soit le plus grand port du canal du midi. Il sera doté d’un niveau de services aux naviguant et usagers du canal, sur place ou à proximité immédiate, lui permettant d’être qualifié « port premium ». L’objectif est double : à la fois la requalification d’un site clé situé en entrée de ville et à proximité immédiate des grands projets urbains ; mais également la structuration de l’offre touristique fluviale. Ce projet est développé en partenariat avec Voie Navigable de France au sein du Syndicat Mixte du Port Fluvial Hérault Méditerranée, et doit aboutir en 2019 à la création d’une Société d’Economie Mixte à Opération unique (SEMOP) associée avec un partenaire privé en charge de la construction et de la gestion du port, et avec la Caisse des Dépôts.

Le projet de port fluvial à Vias

L’aménagement d’un second port sur le chenal du Clot à Vias est à l’étude. Ce port présenterait la caractéristique d’être à la fois maritime et fluvial et serait complémentaire à celui d’Agde, en proposant plus particulièrement l’accueil des petites unités.

Les navettes fluviales et fluviomaritimes

La mer, l’Hérault et le canal du midi structurent significativement notre territoire et nous permettent d’envisager la navigation comme un réel mode de déplacement. Avec le développement des projets de ports fluviaux, mais aussi la valorisation du canal du midi, la requalification du centre-ville d’Agde, et la création d’un pôle d’échanges multimodal sur la gare d’Agde, la création d’un réseau de navettes fluviales voire maritimes est à l’étude. L’enjeu est de proposer une réelle alternative de mobilité sur notre territoire, cohérente et complémentaire avec l’offre de transport existante.