Une bergerie publique à Castelnau de Guers


 
Une  agricultrice se lance dans l’agropastoralisme pour développer une filière viande

La commune de Castelnau de Guers  et l’agglo ont lancé en 2013 un projet d’agro-pastoralisme et ont conduit pour cela, de nombreuses actions de sensibilisation auprès des propriétaires fonciers. Car l’enjeu est intéressant : 100 ha de foncier peuvent être mobilisés pour développer le pâturage. En 2015, la commune voisine de Florensac s’intéresse au projet et une nouvelle enquête identifie 80 ha, majoritairement du foncier public en complément de l’espace de pâture  à Castelnau de Guers.

Lancement du projet
L’agglo Hérault Méditerranée lance un appel à projets pour sélectionner un éleveur et le choix se porte sur le profil d’une agricultrice Uta Nowak. Cette dernière prévoit de démarrer son activité avec une soixantaine de brebis de race rustique avant de tripler progressivement son cheptel. Son objectif est de produire une viande de première qualité, transformée à l’abattoir de Pézenas et vendue à la commande en circuits courts.

Le soutien des propriétaires
Le projet n’aurait pu voir le jour sans le soutien des 186 propriétaires de Castelnau de Guers qui mettent à disposition le foncier pour le parcage et le passage du troupeau. Des contrats de convention pluriannuelle de pâturage d’une durée de 6 ans ont été établis entre le propriétaire foncier et l’éleveur pour encourager la mise à disposition temporaire de ces terres à vocation pastorale. Le troupeau disposera in fine de de plus de 150 ha avec l’ajout des parcelles de la commune de Florensac.

Une bergerie en construction
L’agglo Hérault Méditerranée a déposé en 2017 un permis de construire pour la réalisation d’une bergerie publique sur une parcelle située en bordure de la route d’Aumes et mise à disposition par la commune de Castelnau de Guers. Le bâtiment de 640 m² qui sera construit en 2018, disposera d’un hangar de stockage, d’un local pour accueillir le public et loger l’éleveuse en période d’agnelage. L’agglo a sollicité les aides de la Région et du Département pour ce projet évalué à 150 000 €.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR