Zéro pesticides : objectif atteint !


Avec l’application de la réglementation, les pratiques d’entretien évoluent
Depuis  le 1er janvier 2017, la loi Labbé a interdit l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts et de la voirie.  Cette démarche, dont l’objectif est la préservation de la biodiversité et de la ressource en eau, est mise en œuvre avec le soutien de l’agence de l’eau et de l’Europe. Pour répondre à cet objectif, l’agglo  a défini un plan de gestion de ses espaces car les interventions des agents sans recours aux produits phytosanitaires demandent  un temps de travail plus conséquent.  Le désherbage manuel et thermique est désormais privilégié dans les cœurs de villes et villages.
 

Gestion différenciée : à chaque espace son type d’entretien
La gestion différenciée  permet de traiter un espace selon ses caractéristiques, sa  fréquentation et ses usages. L’agglo a identifié sur ses communes, 3 niveaux. Le premier concerne les espaces situés en cœur de villes et villages et les espaces publics périphériques  qui  nécessitent une attention quotidienne. Le second est attribué aux espaces situés dans les lotissements, les ronds-points ou certains espaces publics. Ils demandent une attention hebdomadaire. Enfin, le troisième niveau concerne les espaces en périphérie des communes nécessitant moins d’entretien.

Changeons notre regard
La présence d’herbes en bord de trottoir ou sur la voirie n’est pas synonyme de mauvais entretien, c’est simplement le signe d’une gestion différente de l’espace où de nouvelles méthodes douces de désherbage sont pratiquées. Elles n’ont pas les conséquences destructrices des pesticides. C’est pour cela qu’il nous faut changer de regard sur la présence de végétation spontanée dans nos villes et villages.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR