Villa Laurens : de l'Art Nouveau à l'Art Contemporain


Au cours du siècle précédent, les onze toiles monumentales du salon de musique ont subi des dégâts irréversibles.

Leur restauration étant impossible, la Communauté d’agglomération Hérault méditerranée et le Ministère de la culture et de la communication (Direction régionale des affaires culturelles du Languedoc Roussillon) ont lancé une commande publique d’oeuvres d’art auprès d’artistes contemporains. Par ce geste, l’art d’aujourd’hui entre au coeur de la ville d’Agde dans un cadre patrimonial d’exception.

Le choix de l’art contemporain s’inscrit dans la tradition décorative du château Laurens qui, dès 1900, déclina les expressions plastiques les plus novatrices comme l’Art nouveau, le symbolisme, la peinture nabi etc. Qu’il s’agisse du décor peint, de la ferronerie, du vitrail, de la faïence ou du mobilier, le château Laurens constitue un des répertoires artistiques les plus moderne du début du Xxème siècle : Léon Cauvy, Eugène Simas, Louis Anquetin, ... tous laisseront une trace de leur talent.

A ce titre, les commanditaires d’aujourd’hui ont choisi de renouer avec cette tradition en faisant travailler des artistes les plus en vue de la scène contemporaine. Pour mettre en forme ce nouveau décor, le choix s’est porté sur Ida Tursic et Wilfried Mille, un couple d’artistes dont l’oeuvre a été distinguée par le prix de la Fondation d’entreprise Ricard pour l’art contemporain, signe de leur reconnaissance nationale et internationale.

Rencontre avec Ida Tursic et Wilfried Mille

Quelles ont été vos impressions lorsque vous avez découvert le château Laurens pour la 1ere fois ?
IT-WM : nous avons été bluffés, c’est un lieu étrange plein de mystères, imprégnés de courants orientaux. L’idée de recréer un dialogue entre nos deux époques, celle d’Emmanuel Laurens et la nôtre, nous a séduits. Notre travail peut  ainsi s’inscrire dans une continuité artistique dans le respect de l’esprit des lieux.

Quelle est votre approche pour répondre de manière contemporaine à l’esthétique art nouveau du salon de musique ?
IT-WM : Nous nous sommes inspirés des thématiques florales et naturalistes des arts décoratifs  pour créer un paysage à 360 degrés avec une ligne d’horizon ondulante. Traité en noir et blanc, il est rehaussé de tâches de couleurs évoquant les saisons. La pivoine, motif art nouveau par excellence, est omniprésente sur toutes nos toiles. Elle est déclinée sur une trame dite mécanique, qui grossit chaque point de la composition. Parmi les techniques que nous utilisons, citons la sérigraphie et l’impression numérique. Chacune des 11 toiles de 3m sur 5 m est préparée sur des panneaux de bois en peuplier qui résistent à l’hydrométrie, puis ces panneaux sont enduits de façon moyenâgeuse.  Nous reprenons en effet dans nos compositions, les techniques anciennes des vernis et des glacis pour jouer sur la transparence et les effets de lumière. Nos œuvres sont intégrées aux décors des peintures et des boiseries existantes et reprennent le dessin chantourné des lambris du salon.

Cela fait presque deux années que nous travaillons sur ce projet. C’est un travail très important pour nous. Nous sommes heureux de contribuer à offrir une vitrine d’art contemporain à la ville d’Agde et à l’agglomération dans un site aussi emblématique que le château Laurens.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR