Côte Ouest de Vias-plage : démarrage des travaux de restauration du cordon dunaire


Alors que l’automne dernier a vu se succéder plusieurs tempêtes, se pose plus que jamais la question de l’érosion du littoral dont nous sommes tous  témoins : la mer avance sur la terre et le trait de côte recule de manière quasi générale sur le littoral français. Ce phénomène d'érosion s'est encore aggravé avec le changement climatique et la violence des récentes tempêtes. Conséquence, le littoral de Vias présente aujourd’hui une alternance de plages de sable et d'enrochements d’origine privée au pied desquels les plages ont entièrement disparu. En effet, ces protections ont compromis le fonctionnement naturel du littoral et favorisé le déplacement de l’érosion plus à l’Ouest, menaçant notamment Portiragnes. Sur certains secteurs, la côte recule de 1 à 3 mètres par an.

 

 

Mobilisation des pouvoirs publics

L’intervention des pouvoirs publics était donc devenue particulièrement urgente et nécessaire. Afin de protéger et de mettre en valeur un espace touristique au caractère naturel et paysager remarquable, l’Etat et la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée ont décidé de réaliser des travaux de restauration du cordon dunaire, avec le soutien financier de l’Europe, du Conseil Régional et du Conseil Général, dans une logique d’aménagement durable.

Une opération d’intérêt public majeur

Les travaux vont permettre de recréer une plage pour aménager un milieu naturel. Avec la restauration du cordon dunaire, c’est tout un écosystème que l’on recréé. En redonnant un fonctionnement naturel à la mer, avec une plage, une dune, un cordon végétalisé, on privilégie les méthodes douces qui sont des procédés de lutte contre l’érosion très efficaces et dont les effets bénéficieront aux communes littorales jusqu’à l’embouchure de l’Orb, dont Portiragnes.

Réduire le risque de submersion marine est prioritaire pour assurer la protection des biens et des personnes.  Mais ces travaux répondent également à des enjeux économiques : reconstituer un espace balnéaire et un sentier littoral accessible à tous  pour préserver l’offre touristique, moteur économique essentiel  à ce territoire.

Les différentes phases

Les premiers travaux vont être menés de sorte que les usagers puissent profiter de la nouvelle plage dès le début de l’été 2015.

Ils permettront la suppression des enrochements et la restauration du cordon dunaire, l’aménagement d’une plage conséquente par un important rechargement en sable et le réalignement du trait de côte sur celui de Portiragnes, qui n'a pas été artificialisé.
Le sable de rechargement sera extrait en mer au large de Valras, et acheminé par voie maritime. Le nouveau cordon sera protégé avec des ganivelles et une végétation adaptée. L’aménagement d’un sentier littoral piéton et cyclable permettra une circulation de bord de mer qui n'existait plus. Cette 1ère phase de travaux concerne 900m sur les 3,4 kms que compte le littoral de Vias Ouest, le reste du linéaire sera aménagé lors d’une phase ultérieure. Ces travaux s’inscrivent dans une stratégie de gestion intégrée et cohérente à l’échelle du littoral méditerranéen.

 

Une opération concertée

L’Etat et la communauté d’agglomération ont décidé de conduire l’opération en accord avec les propriétaires fonciers concernés, qui ont tous donné leur accord, l'acquisition des surfaces nécessaires à la réalisation de cette 1ère phase de  travaux s'étant faite dans le cadre de négociations à l'amiable, avec l’appui de la SAFER.

Un investissement de 8,4 M €  

 
Cofinancée par la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée ( 22,1% ), l’Europe (32,96%), l’Etat (14,94%), la Région (15%) et le Département (15%),  l’opération, d’un montant total de 8,4 M € repose sur les mêmes principes que celle de reconquête du lido de Sète à Marseillan, également inscrite dans le Contrat de Plan Etat-Région.
 

En raison du caractère concluant de l’expérience du système de protection du lido de Sète à Marseillan, l’Etat et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée vont mettre en place, dans le cadre de la 2ème phase de travaux, de manière complémentaire à la restauration du cordon dunaire, des techniques de protection douce immergées au large de Vias, mais également de Portiragnes.
Parallèlement au lancement des travaux, une démarche de concertation sur une vision à long terme du littoral et de la côte ouest de Vias est  par ailleurs engagée.

 

 

Une charte patrimoniale

Ce travail a abouti à la signature le 20 février dernier, d’une charte patrimoniale, en présence de Jordan Dartier, Maire de Vias et vice-président de l’agglo délégué au tourisme, de Gwendoline Chaudoir, Maire de Portiragnes et vice-présidente déléguée à l’environnement et   de  l’ensemble des cofinanceurs, des professionnels du tourisme et des ASL (Associations Syndicales Libres) dont le but est de définir des modalités d’organisation pour construire ensemble un espace de vie et de travail qui prenne en compte les risques et leur évolution. Cette charte est aussi un outil pour  faire remonter les questionnements spécifiques à notre littoral au ministère en charge de cet appel à projet afin d’envisager les éventuelles évolutions réglementaires nécessaires. 

Zoom Kobe 1 Protro

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR