Schéma de Cohérence Territoriale du Biterrois : un séminaire de travail pour lancer sa révision


Mardi 2 décembre 2014, au Palais des Congrès du Cap d’Agde s’est tenu un séminaire de travail organisé par le Syndicat Mixte du SCoT du Biterrois, qui a réuni plus de 150 acteurs du territoire (élus, techniciens et partenaires institutionnels) afin d’échanger, sur la mise en application du nouveau document d’urbanisme, le SCoT, approuvé depuis 1 an, ainsi que sur les enjeux de sa révision.

Cette journée fut animée par le Président du Syndicat Mixte, Monsieur Gilles D’Ettore, et ses 8 vice-présidents (Jacques Libretti, en charge de la mise en œuvre et Michel Suère, en charge de la révision du SCoT, mais également Alain Vogel-Singer en charge du développement économique, Didier Bresson en charge du logement, Serge Pesce en charge de l’environnement, Hervé Obiols en charge des équipements structurants, Richard Nouguier en charge de l’agriculture et Francis Forté en charge des déplacements).

Ce séminaire a été marqué par des témoignages de différents acteurs : élus, bureau d’études, partenaires (Christian Jantel Maire de Tourbes, Sébastien Schneider du bureau d’études Urbanproject, Alain Perea vice-président du Grand Narbonne en charge du SCoT et Roland Penavaire chef de service coopération territoriale et développement durable au Conseil Régional du Languedoc Roussillon) sur la mise en œuvre du SCoT, l’exposé des enjeux du territoire et de nombreux temps de débat avec la salle.

La matinée a été dédiée spécifiquement aux outils d’accompagnement mis à disposition des élus et aux premiers constats sur le suivi du SCoT. Le SCoT étant désormais approuvé (27 juin 2013), les documents d’urbanisme locaux, tels que PLU (plan locaux d’urbanisme) ou parfois les POS (plan d’occupation des sols), les cartes communales mais également les documents intercommunaux tels que les PLH (programmes locaux de l’habitat), PDU (plan de déplacement urbain) ou encore les PLUI (plan locaux d’urbanisme intercommunal), sans oublier les autorisations commerciales et les grandes opérations foncières ont l’obligation d’être compatibles avec les orientations du SCoT. Si ce n’est pas le cas, leurs révisions sont nécessaires dans un délai fixé à 3 ans à compter de l’approbation du SCoT. Pour ce faire, le Syndicat Mixte du SCoT du Biterrois reste aux côtés des communes pour les accompagner dans la construction de leurs projets. Il ne s’agit pas d’imposer des règles mais de les guider dans la construction de leurs propres projets communaux tout en s’inscrivant dans un avenir collectif.

L’après-midi a été consacrée à l’exposé de nouveaux enjeux du territoire à prendre en compte (le dérèglement climatique, la capacité des ressources en eau, la maîtrise énergétique, les effets de la crise économique, la transition énergétique,…) et également aux évolutions législatives (Lois Grenelle, ALUR, Pinel, LAGAAF,…….) obligeant sans attendre à reprendre le SCoT, à l’approfondir. Ce fut également l’occasion de présenter la démarche de concertation associant les élus, les partenaires, les Personnes Publiques Associées, les techniciens des structures membres du SCoT, et les citoyens.

La révision est donc officiellement lancée.

Un sondage en direct sur les principales attentes concernant le SCOT

Des boîtiers de vote électronique ont permis de sonder les 150 participants sur leurs attentes :

  • 65 % des élus communaux souhaitent faire appel au Syndicat Mixte du SCoT pour la réalisation de leurs projets d’urbanisme dans un délai très court (moins d’un an).
  • Le principal besoin exprimé est une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage spécifique aux communes en particulier sur les thématiques liées au foncier, à l’habitat, à l’environnement et à l’économie.
  • 86% des participants souhaitent que l’observatoire du Syndicat se développe et 94 % désirent que soit développée une plateforme de cartographie dynamique.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR