Eau et assainissement : lancement de l'étude


Le territoire de l’Agglomération Hérault Méditerranée est marqué par des tensions autour de la ressource en eau. Face aux changements climatiques, à l'afflux massif d'habitants en période estivale, notamment sur le littoral et à l'augmentation continue de la population, les contraintes liés à l'eau deviennent de plus en plus fortes. A ces enjeux s'ajoute la pression de l'état qui souhaite faire du petit cycle de l'eau (eau potable et assainissement) une compétence obligatoire pour les agglomérations.

En effet, au regard des investissements très lourds, les communes n’ont aujourd'hui pas les moyens de les réaliser sans aide. De plus, dès 2016, l'Agence de l'Eau réservera progressivement ces aides aux seules intercommunalités. Les communautés d’agglomération voisines de Thau Agglomération et de Béziers Méditerranée ont déjà transféré ces compétences pour une optimisation de fonctionnement.  

 

Face à ce constat, l'agglo souhaite prendre la compétence Assainissement au 1er janvier 2016. La réflexion se poursuivra par la suite sur l'eau potable. Le transfert d’une telle compétence doit apporter au service une vision intégrée et globale du développement durable, une mutualisation des investissements et des économies d'échelle, tout en rendant le service plus efficient et proche des usagers.

Afin d'atteindre cet objectif, une étude complète vient d’être confiée à un bureau d’études spécialisé : SERVICE PUBLIC 2000 en groupement avec GAXIEU. Cette étude est financée à hauteur de 50% par l’Agence de l’Eau, à 30% par la Communauté d’Agglomération et à 20% par le Conseil Général de l’Hérault, ce qui montre le consensus autour de cet enjeu crucial pour notre territoire.

Dans un premier temps, cette étude devra faire un état des lieux précis des services d'eau et d'assainissement sur les 19 communes de l'agglo du point de vue technique, juridique, financier et humain. Par la suite, l'étude s'attachera à estimer l'impact d'un transfert de compétence permettant un niveau de service supérieur tout en maîtrisant les coûts.

Avec l’aide de ce bureau d’études, le transfert de compétences sera préparé dans la transparence, en toute équité, et dans un esprit de solidarité. L’étude va permettre de proposer des solutions qui respectent les communes et précisera ce qui est possible d’un point de vue légal, technique et administratif d’ici l’été 2015. M. Jean MARTINEZ, Vice Président de la Communauté d’Agglomération délégué à l’eau et à l’assainissement, présidera des comités de pilotage avec tous les Maires pour valider les différentes phases en toute transparence.

 

 

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR