Signature d'une convention cynégétique des propriétés du Conservatoire du Littoral à Agde


Dans le cadre des journées du terroir, Gilles D'Ettore, Président de la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée signera le samedi 8 juin à 11h30, une convention de gestion cynégétique des propriétés du Conservatoire du Littoral à Agde avec les présidents de l'ADENA, Michel Serrier et du Saint-Hubert Club Agathois, Marc Villemagne, et le Conservatoire du littoral.

La Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée est gestionnaire des terrains du Conservatoire du littoral depuis septembre 2006. A ce titre, elle a engagé bon nombre d'actions de gestion sur ces terrains en partenariat avec les acteurs locaux (collectivités, agriculteurs, chasseurs, pêcheurs et naturalistes) afin de concilier activités et biodiversité, avec pour leitmotiv: "mieux vaut convaincre que contraindre ! ".

Dernièrement, la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée, le Conservatoire du littoral, l'ADENA, le Saint-Hubert Club Agathois avec l'aide de la Fédération Départementale des Chasseurs ont travaillé ensemble afin d'élaborer une convention de gestion cynégétique des terrains du Conservatoire du littoral sur la commune d'Agde visant à garantir une chasse durable et respectueuse de l'environnement.

Avec cette convention, près de 300 chasseurs du Saint-Hubert Club Agathois vont pouvoir bénéficier d'une autorisation de chasse gratuite sur 115 ha des propriétés du Conservatoire du littoral (hors Réserve Naturelle Nationale du Bagnas et Mares de Notre Dame de l'Agenouillade qui sont des zones de quiétude pour la faune sauvage) en échange de bonnes pratiques. Les secteurs concernés sont le Clôt et les monts d'Agde (cf carte ci-dessous).

Les chasseurs s'engagent en effet à garantir la compatibilité de l'ouverture au public avec l'exercice de la chasse (cohabitation chasseur-promeneur), à contrôler les populations d'espèces pouvant causer des dégâts (piégeage des ragondins, reprises de lapins en surnombre en zone agricole), à effectuer des prélèvements raisonnables sur les populations de petit gibier (perdrix et lièvres en particulier), à assurer le suivi des populations de gibier par comptage afin de prévenir de certains déséquilibres.  

 

Une convention similaire a déjà été mise en place par l'agglomération sur la commune de Portiragnes en 2011.

A travers cette signature l'agglomération, qui compte une mosaïques d'espaces naturels d'une richesse exceptionnelle sur ses 19 communes, montre une nouvelle fois que les intérêts des protecteurs de l'environnement et des chasseurs sont les mêmes: gérer durablement nos espaces naturels pour les transmettre aux générations futures.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR