Une meilleure utilisation de l'eau d'arrosage


 
Les équipes effectuent régulièrement des opérations de paillage sur la plupart de plantes et arbustes. Cette technique consiste à répandre aux pieds des végétaux, des écorces à base de pins, de peupliers, ou de broyats de végétaux en vue de maintenir le sol humide et souple. Afin de réduire le taux d’évaporation, l’irrigation des espaces verts se fait la nuit.

Entretien des stades

Les plus grands espaces pelousés comme les stades, sont équipés pour la plupart de pluviomètres qui coupent l’arrosage si une pluie de plus de 15 mm survient. Des stations météo ont été également installées sur de grands espaces pour définir la nécessité d'arrosage en fonction du vent, des températures et de l'hydrométrie. Une attention toute particulière est donc portée à la répartition de l'eau d'arrosage par aspersion mais également au choix de semences de gazon, plus économes en eau.

Tonte plus écologique

Un nouveau procédé « mulching » permet de maintenir l'herbe sous le carter de la tondeuse, pour être coupée, recoupée et maintenue au sol en fines particules qui vont se décomposer naturellement. Cet effet permet notamment de limiter les déplacements des agents vers la déchetterie et d'optimiser leur temps de travail.

Plantations florales et arbustives adaptées
L’agglomération utilise des végétaux méditerranéens, naturellement adaptés à la sècheresse. Très résistants, ils s’adaptent à tous types de sols, consomment peu d'eau et sont faciles d'entretien. Ainsi, les plantations de fleurs annuelles (de type géraniums, bégonias, pensées, primevères..) ont été réduites au tiers, au profit de plantes vivaces telles que la santoline, le lantana, le ciste, la lavande, le laurier-rose...Elles sont utilisées pour l'aménagement de jardins secs.

Consultez les
PRÉVISIONS MÉTÉO

Aujourd''hui :

QUALITÉ DE L'AIR